Plan France Très Haut Débit : Etat des Lieux en Septembre 2017

Le Plan France Très Haut Débit a été lancé en 2013. Il vise à assurer la couverture de l’ensemble du territoire français en très haut débit d’ici 2022. Grâce à ce plan, tous les foyers, les administrations et les entreprises pourront avoir accès à un Internet performant. Un investissement de près de 20 milliards d’euros a été mobilisé sur dix ans pour atteindre cet objectif. Si de plus en plus de particuliers et professionnels se tournent vers l’installation des câbles à fibre optique, il arrive assez souvent que cela ne soit pas encore possible dans des zones reculées.

C’est d’ailleurs le principal objectif de ce plan qui répond à plusieurs enjeux dont le renforcement de la compétitivité de l’économie française et l’attractivité du pays grâce au raccordement en fibre optique de toutes les régions françaises. D’autre part, il visera aussi à garantir le développement de l’administration dans toute la France et de permettre à tous les citoyens de bénéficier du très haut débit.

Comment évolue la situation actuellement ?

Si l’objectif de ce plan est de couvrir l’ensemble du territoire français, on remarque actuellement une avancée conséquente du projet. En effet, l’un des objectifs du Plan France Très Haut Débit étaient d’atteindre une couverture de 50% du territoire en 2017, mais cet objectif a en fait été atteint fin 2016, avec un an d’avance. Dans les territoires ruraux, près de 31,2 % des locaux d’entreprises et des ménages ont désormais accès au très haut débit. Ce but a été atteint grâce à un investissement de 14 milliards d’euros.

De plus, ce taux d’atteinte est plus important dans les régions urbaines, avec environ 66,2 % des professionnels et particuliers qui profitent déjà de la connexion très haut débit. Les opérateurs privés mettent tout en œuvre afin de proposer aux usagers un raccordement en fibre optique. La totalité des investissements réalisés dans ces zones atteint les 7 milliards d’euros. Un véritable progrès pour les français qui sont de plus en plus connectés et qui avaient auparavant tendance à rencontrer des difficultés à bénéficier d’une connexion de qualité.

Les dispositifs mis en place par Macron

Si ce plan repose principalement sur l’installation de la fibre optique, Emmanuel Macron est plutôt pessimiste à l’idée d’atteindre une couverture totale du territoire en débit via son seul développement d’ici 2022. Ainsi, il voudrait réduire le rôle de la fibre optique et proposer d’autres alternatives comme la 4G, qui représente une solution plus réaliste selon le Président français. Il affirme d’ailleurs qu’il ne sera pas possible de raccorder toutes les zones reculées avec la fibre optique.

Sans pour autant abandonner le projet, le Président de la République suggère donc de combiner les innovations technologiques avec la fibre optique pour permettre à un plus large public de profiter d’une connexion très haut débit. Notez que ce projet a été déjà initié par Nicolas Sarkozy en 2010, avant d’être formalisé par François Hollande en 2013. Ainsi, le gouvernement actuel prévoit une couverture de 80% du territoire d’ici 2022 en fibre optique. Quant au reste, il devra s’appuyer sur d’autres technologies comme le DSL sur cuivre, ou encore le câble coaxial.

0 Comments Join the Conversation →


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *