Les exigences du métier d’avocat

Dès tout petit, beaucoup de personnes rêvent de porter la fameuse robe noire de cette belle et noble profession. Une profession qui a pour intérêt la protection de nos libertés. Mais ce métier requiert une exigence extrême. Effectivement l’activité d’avocat est soumise par la loi à des règles strictes et la première mission du barreau est d’assurer le respect de ces règles. Le barreau est l’ordre professionnel qui regroupe les avocats et avocates d’un territoire (arrondissement judiciaire).

Les qualités de l’avocat :

Il est important lorsque l’on exerce le travail d’avocat de posséder des capacités intellectuelles et des aptitudes suffisantes pour bien situer le problème de son client, c’est-à-dire apporter une solution satisfaisante au client en établissant la bonne analyse. Il doit aussi bien entendu avoir une bonne connaissance du droit en vigueur, raisonner rapidement et savoir exprimer clairement ses idées.

C’est l’appartenance à un barreau qui permet à l’avocat de plaider et de représenter ses clients devant les cours et les tribunaux, c’est ce qui différencie un avocat d’un juriste.

Devenir avocat demande une préparation intense dont la principale est de suivre le cursus demander pour l’obtention du certificat d’étude à la profession d’avocat, le CAPA.

Pour cela il existe plusieurs étapes à franchir :

  • Obtention d’un diplôme universitaire en droit (niveau licence et master en droit : 5 ans)
  • Obtenir le CAPA pour pouvoir s’inscrire dans un barreau.
  • Accomplir un stage de 3 ans, sous la supervision d’un maitre de stage, tout en poursuivant une formation inscrite au Tableau de l’Ordre. Le stagiaire possède les mêmes compétences et obligations déontologiques que les autres avocats.
  • Prêter serment et présenter sa candidature officielle au sein du barreau.

Personne ne peut intégrer cette profession s’il ne remplit pas les conditions prévues aux articles 11 de la loi de 1971, et les articles 51 et suivants du décret de 1991.

L’avocat se verra dans l’obligation de présenter un extrait du casier judiciaire attestant qu’il n’a pas fait l’objet d’une condamnation pénale pour des faits incompatibles avec l’exercice de la profession.

L’avocat est soumis au secret professionnel et à l’image d’un psychiatre il doit rester dans la confidence vis-à-vis de son client. La violation du secret professionnel est considérée comme un délit.

Cette profession comporte de nombreuses branches, dont on distingue particulièrement les avocats du droit pénale, les avocats d’affaires et les avocats du droit civile.

0 Comments Join the Conversation →


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *